Pourquoi je suis revenu sur Spotify ?

Streaming services - Rdio Spotify Apple Music

Ceci n’est pas un article sponsorisé. Ce n’est pas du Magritte, juste un post pour partager mes expériences avec les différents services de streaming que j’ai utilisés et pourquoi je suis revenu sur Spotify.

En 2009/2010, j’ai commencé avec Spotify. Leur interface fait office de modèle du genre, pour le desktop et le mobile et l’aspect partage est vraiment au cœur du service (dédicace pour Kdfa, FirstLadyPatate, LionelRudaz entre autre avec qui j’échangeais énormément de morceaux via la messagerie).

Ensuite, j’ai découvert Rdio en 2013 et deux malicieuses fonctionnalités m’ont directement plu et convaincu de migrer vers ce service:

  • Collection: cela permet de dire tel artiste, album, morceau est dans ma liste de favoris est de le retrouver comme on retrouvait toute sa bibliothèque dans l’iPhone. L’idée semble idiote mais j’aime cette idée de reconstituer sa collection musicale et toujours l’avoir à portée de main (pas en bordel dans une playlist). On a accès à tout maintenant mais j’aime l’idée de faire une sélection personnalisée de ce « tout » Spotify a d’ailleurs copié (repris) l’idée avec « Ma musique » (on y revient plus tard).
  • Lire plus tard: cette subtilité peut payer des royalties à iTunes, Winamp et consorts mais l’idée est d’ajouter à la suite des morceaux. Je dévore beaucoup beaucoup d’albums donc facilement, je les retrouve pour les écouter plus tard (d’où le nom). La gestion est d’ailleurs très bien faite avec une réorganisation par album (Spotify l’a aussi copié mais tu dois le faire titre par titre). Qui plus est, l’interface est sobre et bien pensée. L’utilisation du service est donc agréable, sur l’ordinateur comme sur le mobile.

En juin 2015, il était difficile de passer à côté de la sortie d’Apple Music. Un chouilla Apple fanboy, j’avais de grandes attentes pour un tel service conçu par la pomme. En rachetant le service Beats Music, il y avait une bonne piste pour faire un chouette service. Dommage ! Le mastodonte iTunes reste au centre de l’expérience, Apple fait office de débutant avec une erreur pareille, il avait sûrement un timing serré pour sortir « quelque chose » avant que Spotify ne prenne la plus grosse part du gâteau mais alors là, c’est raté. L’interface est donc lourde, avec trop de boutons partout et pas « user-friendly ». Un comble pour Apple ! Il y a néanmoins une bonne chose dans ce lancement : la radio Beats 1. J’y ai fait de belles trouvailles, comme ce morceau de Tom Misch par exemple.

L’idée de remettre la radio au centre de l’expérience utilisateur est excellent. La radio actuelle est dépassée, gangrenée par la pub et les passages à répétition des singles vendus par les majors. Beats 1 apporte une nouvelle vision (de la musique 24h/24 au cœur d’un service de streaming), une diversité (même si parfois contesté) et un casting de stars. La dream team, Dr Dre, Q-Tip, Disclosure, Run The Jewels, Elton John, Pharrell, A-Trak, montre l’investissement poussée par Apple. Le mercato opéré en embauchant Zane Lowe (de la BBC) et Julie Adenuga (de Rinse.fm) a permis à Apple de bâtir une sérieuse équipe. Vu que la radio est accessible avec un compte gratuit, sans payer l’abonnement Apple, tu n’auras finalement pas mes sous.

Récemment, Spotify m’a refait les yeux doux. Tous mes amis (ou presque) sont quand même sur le service donc se sentir un peu esseulé sur Rdio était parfois pénible. De plus, j’ai suivi les dernières innovations avec intérêt : pour le footing et surtout pour Discover Weekly. Spotify a pris le contre-pied d’Apple en faisant appel à des algorithmes pour définir la musique que l’utilisateur peut aimer ; une playlist est générée tous les lundis avec les titres que Spotify pense que tu vas aimer. On peut reprocher la froideur de l’approche robotique mais la pertinence des titres avec mes goûts a été très efficace.

Malgré ces bons points, je suis finalement resté sur Rdio pour deux bonnes raisons : les deux fonctionnalités mentionnées plus haut, Lire plus tard est surtout Collection. Le prix étant le même (hors formule famille comprises), pour moi, le nerf de la guerre pour les services de streaming sera la portabilité de « ma » musique. On se rend compte que ces services ne sont pas éternels, ils évoluent avec leurs bons et mauvais côtés. En tant qu’utilisateur, je veux toujours avoir la meilleure expérience qui ne sera pas forcément sur Rdio, ni Apple Music ou Spotify mais je veux toujours avoir accès à ma bibliothèque musicale, mes playlists et mes amis pour partager ces morceaux. Soundiiz a lancé un outil intéressant, bourré de bonnes idées mais il me manque des choses que transférer tout ma collection Rdio vers un autre service comme Spotify par exemple et le transfert de playlists demande beaucoup de corrections manuelles si les titres ne sont pas les mêmes entre les différentes plateformes (à quand une base de données de référence partageant les mêmes meta données des morceaux ?).

L’ironie de cet article est aussi qu’au moment où j’ai commencé à le préparer (début novembre), il s’appelait « Pourquoi je suis sur Rdio ? ». Fin novembre, Pandora, le service de radios web populaire aux US a annoncé qu’il rachetait Rdio et surtout les fonctionnalités de service de streaming et que le service allait fermer sous peu… £%#$¥é ! Oui vous pouvez le dire. Je suis donc naturellement revenu sur Spotify, content de retrouver mes potos mais déçu de devoir importer la collection et les playlists. J’ai d’ailleurs découvert les limites du champion de l’usage du streaming. Oui, il n’est pas possible d’avoir plus de 10 000 titres dans sa collection. Cela paraît énorme mais je fus surpris d’apprendre que ma collection sur Rdio était de 52k. Ce n’est pas un concours de chiffres mais juste une représentation quantifiée de mon amour de la musique.

J’aime « collectionner » la musique, organiser mes albums préférés et les retrouver dans mon app comme je les retrouve dans une étagère à la maison (CD ou vynile sur, rayer la mention inutile). Spotify a d’ailleurs de gros efforts à faire pour améliorer la fonctionnalité Ma musique : une meilleure ergonomie, enlever cette limitation archaïque, pouvoir choisir la cover de sa playlist. Bref, j’ai des idées à la pelle avec mon utilisation quotidienne du service, personnellement et pour le blog.

(Info pratique sans transition pour ceux que ça intéresse: Rdio a offert un service pour extraire toute sa collection, ses playlists et Spotify a profité de l’occasion pour sortir un autre service pour importer tout le contenu de Rdio)

Et si on rêvait un peu ? Mon jeu est d’imaginer le meilleur service de streaming musical. Comme bien souvent, il y a du bon et du mauvais dans tous les services. Si je pouvais ne prendre que le meilleur des mondes, cela donnerait:

  • Rdio pour la gestion de la collection musicale, la fonction élaborée de Lire plus tard, une interface épurée et pourtant pratique,
  • Spotify pour l’aspect social (avec Facebook, son inbox), leurs innovations constantes (footing, Discover Weekly…)
  • Apple Music pour la radio Beats 1,
  • … Bonus (on peut continuer à rêver, non?): l’accès à des mixes et des remixes de DJ (comme Soundcloud et Mixcloud), l’intégration avec Songkick pour savoir quels artistes passent prochainement près de chez moi et l’intégration avec Last.fm (désuet mais j’aime toujours ce service).

Et vous ? Qu’utilisez-vous comme service ? En êtes-vous content ? Avez-vous changé ? Ca m’intéresse d’échanger sur le sujet.

1 Commentaire

Laissez un commentaire