Best of 2015

Décembre annonce le moment de All I want for Christmas is you et aussi celui des best of et c’est avec un plaisir non dissimulé que je te livre ma vision du meilleur de 2015. L’année fut délicieuse et chargée en bonnes sorties.

Best of 2015

Décembre annonce le moment de All I want for Christmas is you et aussi celui des best of et c’est avec un plaisir non dissimulé que je te livre ma vision du meilleur de 2015. L’année fut délicieuse et chargée en bonnes sorties. Pour revivre l’année 2015, je t’ai concocté la playlist de mes 100 morceaux de l’année. Il n’y a plus qu’à s’abonner (en cliquant ici), balancer la playlist en shuffle et se régaler.

Pour ceux qui trouvent que 100 titres, c’est trop long (oui, je te vois le zappeur), le top 10, la crème de la crème de 2015, se trouve en fin d’article.

 

Rap français

J’avais délaissé le rap français ces dernières années et en 2015, je trouve qu’il a pris un nouveau virage, plus mélodique ou plus barge, lorgnant plus vers le R&B ou vers des sons électroniques, avec des textes de qualité ou totalement ahuris ; je pense forcément à Nekfeu et son excellent album « Feu » (réédité récemment), Vald, artiste sans queue ni tête qui aime dire Bonjour, PNL et la déflagration qui a suivi, Seth Gueko avec son bon album Professeur Punchline et son « Titi parisien », futur classique.

Rap US

Tout comme son cousin français, le rap US nous a montré un nouveau visage cette année avec deux chefs de file de la nouvelle génération. En un album surprise « If you’re reading this it’s too late », l’immense tube « Hotline Bling » et sa vidéo et une multitude de featurings, Drake a imposé son rythme et son influence sur l’univers musical  rap voir même pop. L’autre roi de l’année est forcément Kendrick Lamar. « To Pimp a butterfly » sera l’album de l’année pour beaucoup de sites et c’est entièrement mérité tant la qualité des textes, des productions forcent le respect. J’accorde également des mentions spéciales pour Chance the Rapper et son projet « Surf » sous le nom de Donnie Trump and the Social Experiment, pour Travis Scott, Future et Young Thug et forcément pour le retour improbable de Dr Dre.

Rock

Le rock n’est pas forcément mon courant de prédilection. Il n’empêche que quelques bons albums rock ont égayé mes oreilles en 2015 . Je pense à Florence + The machine, à Hanni El khatib avec entre autre son « Two brothers », au virage disco house de !!!, au psyché rock de Tame Impala avec « Currents ».

Chanson française

De nouvelles têtes ont insufflé un sacré renouveau sur la musique française. Après son intense année 2014, Christine and The Queens a poursuivi sa route vers le chemin international du succès. « Chaleur humaine » a eu le droit à plusieurs inédits et la tournée de Christine a été un des événements de l’année. Je l’ai vue en live et c’était incroyable musicalement et visuellement. Feu Chatterton est également arrivé telle une jolie bombe sur le paysage musical français avec « Ici le jour (a tout enseveli) ».

Groove

Le R&B et la soul ont connu une deuxième jeunesse en 2015. D’Angelo a débuté l’année avec son retour tonitruant à la toute fin de 2014 ; « Black Messiah » ne dépassera peut être pas le chef d’oeuvre « Voodoo » mais représente un très grand disque qui traversa les années (il n’y a qu’à écouter « Charade » ou « Really love » pour s’en convaincre). A côté de ça, The Weeknd est devenu un star planétaire avec son « Beauty behind the madness ». Miguel a aussi sorti un disque incroyable, « Wildheart », moderne et furieusement torride. Justin Bieber m’a surpris avec un bon disque. Andersoon .paak est le nouveau rookie à suivre (en solo,  avec Knxwledge ou omniprésent sur le dernier Dre). Ma plus grande surprise de l’année fut l’excellent album de Lianne La Havas, « Blood », un grand disque du début à la fin.

Electro

Ce n’est pas nouveeau, je suis archi fan de Club Cheval donc quand le quator bosse leur album et en lâche les premières pépites (« Discipline » et « From the basement to the roof »), j’en suis friand. Leurs EP solo ont également marqués l’année (Myd, Canblaster avec ou sans Lido, Sam Tiba). Jamie XX a délaissé The XX pour sortir un album de patron au succès incontestable. Je me suis également délecté des derniers albums des français de The Shoes, « Chemicals » et des britanniques d’Hot Chip, « Why make sense? ».

Mon Top 10

Jamie XX retrouve Romy dans des endroits bruyants. Le morceau de l’année, tout simplement.

Christine est désormais la reine et quand elle lorgne vers le rap, je dis encore plus oui !

Club Cheval est paré pour lancer leur album Discipline en 2016.

« We’re gonna be alright », album de l’année, clip de l’année et symbole de la conscience politique et de la protestation afro-américaine de 2015.

Mon hymne dancefloor de 2015 qui te fera bouger les fesses ! Signé Ninja Tune.

Où es-tu maintenant en 2015 ? Demande à Justin, Diplo et Skrillex.

Bashung a enfanté de talentueux gaillards cette année.

Action Bronson, Chance The Rapper et Zane Lowe à la prod ; l’autre trio improbable de l’année !

LA Priest, superbe découverte et groove psychédélique assurée avec ce titre.

Merci Beats1 pour la découverte, la mélodie du bonheur t’attend juste dessous.

Qui a vu que mon top 10 contient un onzième morceau de toute façon ? Autant y mettre Petite Noir et son immanquable « Chess », la montée est sublime.

1 Commentaire

Laissez un commentaire