Juliette Armanet

Cavalier seule et pop coton.

Juliette Armanet

Je vous propose de finir la semaine française avec Juliette Armanet. La chanson française a besoin de joyeux illuminés, capable de diffuser leur grain de folie. Juliette fait clairement parti de cette bande, on le voit avec ses pochettes ou son ôde à la masturbation, à l’électropop 80s délurée que Yelle n’aurait pas renier.

Aujourd’hui sort son premier EP intitulé « Cavalier seule » ; il contient ce nouveau morceau, kitsch et délicieux. On pense à Michel Véronique Sanson, époque Michel Berger, pour ses superbes ballades avec du texte et une voix qui touche en plein coeur. « Manque d’amour » vous fera l’effet d’une couette chaude, où l’on souhaite se réfugier et dont on aime la douceur.

Laissez un commentaire