Pourquoi je mate la Nouvelle Star ?

Oui, je regarde ce petit plaisir coupable à la télévision. Voilà, c’est dit !!

Nouvelle Star logo

A mes yeux, la télévision ne sait pas sublimer la musique. On assiste souvent à un service de réclames pour musique de supermarché dont le seul but est de faire vendre du CD/mp3 à la ménagère ou à une remise de trophées pour faire plaisir aux labels (Victoires de la musique ou autres MTV Music Awards). J’enfonce une porte ouverte pour pas mal de gens mais je ne me retrouve pas du tout dans la majorité des fenêtres musicales télévisuelles. Certaines peuvent bien recevoir une mention passable, avec quelques éclats mais non réguliers : comme le Grand Journal (avec Anderson .Paak par exemple), comme Taratata (mais pas toujours car faire chanter Maître Gims et Kendji ensemble ne me fait pas forcément bander) ou comme Ce Soir ou jamais.

Je trouve que la Nouvelle Star vient jouer ce rôle de bon moment musical à la télé. Contrairement à The Voice qui vise les voix puissantes et les gens un peu lisses dans une superproduction hollywoodienne, la Nouvelle Star va rechercher les fêlures, les univers un peu barrés et l’authenticité dans un cadre plus intimiste. Le terme est désormais galvaudé (« je trouve que tu as un vrai univers ») mais je trouve la démarche portée par le programme, sincère.

Je ne suis pas complètement naïf : bien entendu qu’au final, c’est pour vendre des disques au supermarché, mais l’enrobage et l’expérience me plaisent. Les épreuves des castings sont une franche rigolade, avec de belles découvertes, les commentaires sont acérés mais fréquemment justes. Les lives se révèlent souvent de qualité, avec de chouettes performances en direct avec un orchestre (pas toujours les premiers, faut écrémer un peu au début).

Pour appuyer mon propos, le programme a quand même permis à certains artistes de sortir du lot et de faire leur propre carrière. Je pense à …

Julien Doré: sûrement la plus belle réussite du programme. Ses passages TV m’ont plus sans non plus me passionner. Après, en 3 albums, il a su montrer qu’il avait sa place dans la chanson française; son album LØVE en est le parfait exemple. J’ai pu le voir en live en festival et il se révèle à la hauteur de l’exercice.

Yseult: la demoiselle a survolé toutes les épreuves il y a 2 ans. Sa jeunesse et sa fougue impressionnent tout comme son premier album portant tout simplement son nom. Je pense qu’elle va grandir et si elle s’entoure bien, elle peut faire des albums encore plus ambitieux. Elle revendique un amour pour les univers de Biolay et autres talents de la chanson française.

Christophe Willem: son live de Sunny a été une belle prouesse. Je ne suis pas complètement fan de ces albums mais certains plaisirs coupables font mouche comme son « Kiss the bride », proche des ambiances de Kylie Minogue et son tube « Double Jeu », faisant allusion à sa bi-sexualité et à son absence de choix d’orientation sexuelle.

Camélia Jordana: la demoiselle a une voix sublime et a su se rapprocher de l’excellent Babx pour composer son deuxième album, « Dans la peau ». Une belle réussite !

Il y a bien sûr aussi des ratés mais globalement, la récolte est souvent bonne.

Et puis pour conclure, le programme Nouvelle Star, c’est surtout André Manoukian. Ses copains de jeu changent au fil des saisons (Manu Katché, Marianne James, Sinclair, Philippe Manoeuvre, Marianne James … et Joey Starr dès la prochaine saison qui démarre demain) mais la Star, ça reste lui. On résume souvent le dandy à ses logorrhées philosophiques mais le monsieur possède surtout une oreille musicale fine et connaissance encyclopédique de la musique.

Laissez un commentaire