Hook up the trend

2000-mire-tv

Quand je mate les pubs à la TV, j’aimerais bien comprendre le cheminement logique pour arriver au choix de telle ou telle musique.

Cas 1. J’imagine Jean-Pierre qui explique à ses collègues que son fils Kevin écoute à la récré en boucle un morceau faisant l’apologie de « Barbra Streisand ». Comme ils n’ont pas le temps de réfléchir, mais un gros budget et  la cible étant la jeune génération, ils choisissent ce titre de Duck Sauce.
Résultat:  la pub Samsung où on peut mettre Poker Face à la place, on ne verrait pas la différence.

Cas 2. Le publicitaire est amoureux de Tania Bruna-Rosso et la regarde tous les soirs au Grand Journal. Il la voit utiliser une appli iPhone jouant un morceau sympa et décide d’intégrer ce dernier à sa nouvelle pub. Le son est tellement cool qu’il sert d’ailleurs de sample pour l’album de Kanye West et Jay-Z, « Watch The Throne ».

Moi aussi je dis oui à Cassius et son I <3 U So.

Cas 3. L’agence de com’ donne Carte Blanche à un mec qui réalise des films à la marge : Romain Gavras. Alors celui-ci prend son Blackberry, regarde lesquels de ses potes sont dispos en ce moment et… bingo ! C’est Justice. Gaspard et Xavier avaient déjà donné avec Dance. Grâce à Gavras, ils remettent le couvert et s’offrent un coup de pub pour leur prochain album, attendu à la rentrée, avec le titre Civilization.

La pub est bien produite et il en ressort quelque chose de plus cohérent que Samsung. Je conseille de voir les 2 suites de cette pub, orientée pour la première vers la boxe (musique de Sébastien Tellier – l’amour et la violence : http://vimeo.com/25077581), et exclusivement avec des femmes pour la seconde (musique de Rye Rye qui a collaboré avec M.I.A. et Crookers).

Cas 4. Enfin, j’imagine des marketeurs d’une boîte de com’ qui sortent le weekend dans des clubs underground d’Atlanta. Ils découvrent par hasard un artiste qui signera sur le label d’Atrak. C’est vraiment le coup de coeur pour Donnis et son titre Gone – en sortira alors une collaboration pour Adidas.

Ce que je retiendrais de cette analyse, c’est la paresse de certains pour être original et la prise de risque des autres ; merci à ces derniers de nous faire découvrir des nouveaux sons !
Cela dit, on ne discute pas les goûts et les couleurs: les pubs dont je trouve l’originalité au plus bas sont sans doute les plus efficaces…
Il me restera toujours les spots pour Justin Bridou et Juvamine qui me feront moins réfléchir et consommer tout autant.

Laissez un commentaire