Back to the Future

Je profite de ce post pour vous présenter une série d’albums sortis ces derniers mois mais que je n’ai pas eu le temps de chroniquer. Voici donc une invitation à découvrir ou réécouter ces albums marquants.

>> Les deux petits génies de la Grande Bretagne, Dizzee Rascal pour l’Angleterre et Calvin Harris pour l’Ecosse, sont revenus récemment sur le devant de la scène. Ils assument pleinement un virage eurodance sur leurs derniers opus « Tongue n’ Cheek » pour Dizzee et « Ready for the weekend pour Calvin. Cela nous donne des bombes taillées pour le dancefloor qui décevront sûrement les puristes de leurs débuts mais qui s’avèrent terriblement efficaces. Dizzee conserve son flow de vénère et si sa tendance à Guettaïser sa musique n’est pas trop importante, Calvin Harris sera un des plus géniaux producteurs électro mainstream des prochaines années. Dizzee Rascal sera la 22 novembre au Bataclan et Calvin Harris sera le 12 novembre à l’Elysee Montmartre.

Morceaux préférés de « Tongue n’ Cheek » : « Bonkers » (prod by Armand Van Helden), « Dance wit me » (prod & feat by Calvin Harris), « Dirty Cash » (prod by Cage) et « Holiday » (prod by Calvin Harris)

Morceaux préférés de « Ready for the weekend » : « The Rain », « I’m not alone », « Flashback », « Worst day » et « Burns night ».


« Tongue n’ Cheek » de Dizzee Rascal (écoute sur deezer)

« Ready for the weekend » de Calvin Harris (écoute sur deezer)


>> Teki Latex était de retour en juin sous le pseudo de Tekitek avec un retour aux sources, un street album intitulé « Mes pelures sont plus belles que vos fruits ». Le délire égo-trip est poussé à son maximum et les excellentes punchlines de Teki s’enchaînent avec fracas principalement sur des instrus électroniques fameuses (« Township Funk » de DJ Mujawa, « A Millie » de Lil Wayne, « Raven » de Proxy, « The White Knight » de Surkin, …).

« Habité, habitué à envenimer les choses,
Tekitek A.K.A. R. Kelly Medeiros »

« Entre mes deux carrières, pas facile de choisir,
le rap c’est ma maîtresse, la pop l’amour de ma vie »

Teki, on aime ou on déteste : ce qui est sûr, c’est que son style ne laisse pas indifférent. Perso, j’ai bien accroché et à mes yeux, c’est une des meilleurs sorties du crew TTC depuis « Batards sensibles ».

Morceaux préférés : « L’envol du corbeau », « The Good guys (feat Cuizinier) », « Googlez ma gueule », « Rymdem » et surtout « Agent Orange » (sur l’instru du génialissime morceau de Cage)

>> En juin, l’excellent trio, Sa-Ra Creative Partners, nous proposait leur deuxième opus, « Nuclear Evolution : The Age of Love ». Ce double album regorge de pépites nusoul et assoit les 3 compères dans leur trône de rois de cette nouvelle Soul, galactique et planante à souhait. Leur musique réussit à réunir le côté mystique de leur copine Erykah Badu et le groove d’un Prince (comme sur « Death of a star »). Si tu n’as pas entendu parler d’eux, jette toi sur cet album.

Morceaux préférés : « Dirty Beuty », « Death of a star (Supernova) », « The Bone song » et « Cosmic ball » (vidéo ci-dessous).


>> Loin des turbines, Mondkopf a sorti un album intimiste, énergique et déroutant, intitulé « Galaxy of nowhere ». A 23 ans, Mondkopf surprend par son talent, son sens de la mélodie et sa maturité. Ce disque est l’histoire de l’émancipation d’un homme de son enfance (« Bain du matin ») à l’adolescence (« Libera me », « Music for my room ») et jusqu’à l’accomplissement personnel ultime symbolisé par des sonorités stratosphériques (« Planètes ») voire divines (« Ave Maria »). Mondkopf réussit à charger d’émotions une musique apparemment froide et le résultat est tout simplement beau et magique !

Morceaux préférés : « Bain du matin », « Libera me », « La dame en bleu », « Scream of stars », « Lambs are dancing »

Tu peux mieux découvrir Mondkopf sur cette interview donnée au blog Le fond et la forme.

Laissez un commentaire