Kid Cudi – Man on the Moon: The end of day


Les médias ont commis une erreur. Dans ces médias, je nous inclus également. Nous sommes nombreux à être tombés dans ce piège classique du média musical qui consiste à vouloir à tout prix caser un artiste dans un rôle et un genre. Ainsi, forcément, le malheur est grand lorsque, au lieu de tomber sur la case que l’on prévoyait, l’on arrive dans la case « piège », le piège dit de la « case ».

Effectivement, il existe de nombreux artistes musicaux facile à caser (on parlait récemment de Raekwon, la case « musique liturgique » lui sierait-il ? Et Cradle of Filth, c’est de la pop peut-être ? ). Puis il y a les autres.

Kid Cudi sort aujourd’hui son premier album et il ferait bien partie de ces « autres ». Enfin, selon moi. De nombreuses critiques négatives ont fusé ces derniers temps dans la blogosphère sur son travail. Parce que ce n’est pas hip hop, parce que les productions sont mielleuses, parce que son flow est mauvais et ennuyeux, parce que c’est du rap dépressif…sur certains de ces points, ils ont raison. On a voulu parachuter le protégé de Kanye dans le hip hop. Mais depuis quand Kid Cudi, c’est du hip hop ?

Depuis quelques années déjà qu’il est visible dans le milieu musical, pendant lesquelles il a (sur)buzzé avec plusieurs mixtapes. Ces dernières, je les ai écoutées, ces dernières j’ai appréciées, car parfois, le mélange des genres, je peux adorer.

Personnellement, je trouve sa musique plus expérimentale qu’autre chose (oups je veux encore le caser). Peut-être une sorte de laboratoire pour Kanye et son label G.O.O.D Music sur lequel Kid Cudi est signé.

J’ai écouté avec attention Man on the Moon : the end of day et dans l’ensemble, j’ai bien accroché.

Dépressifs, s’abstenir. Album mélancolique à souhait. Je kiffe Soundtrack to my life, Sky might fall et Cudi Zone.

Traditionnalistes du hip hop, s’abstenir. Oui, parfois, il utilise un flow rappé, mais on est loin des ambiances Slaughterhouse et autres bombes hip hop de cette année. Par ailleurs, pour information, Cudi chante aussi. Ma tête s’est en outre surprise à bouger au son de Make her say.

Inconditionnels du dancefloor Guettaien qui ne connaissent Kid Cudi qu’avec le remix de Day’n’Nite, s’abstenir. J’ai toujours eu une préférence pour la version originale de ce morceau.

Au fait, je me rends compte que je prive l’artiste d’un pan entier d’auditeurs. Je suis scandaleux.

Finalement, ne vous abstenez pas. Ecoutez, vous verrez, vous n’avez pas besoin de moi pour juger.

Ah, que les temps sont durs, tout se mélange, même en musique et son public. Je ne sais plus où j’en suis…

3 Commentaires

  • Vass
    15 septembre 2009 18 h 14 min

    J'ai toujours pas écouté mais mes oreilles pleurent pour avoir un casque après ce que je viens de lire.
    Quel style litteraire c'est impressionnant. J'espère que les sons sont à la hauteur du talent d'écrivain de celui qui les promeut.

  • Anonymous
    22 septembre 2009 21 h 21 min

    LOOOL le post..KID CUDI RULES KEEP ROCKIN BABY++

  • Sam
    24 septembre 2009 11 h 45 min

    C'est bizarre quand même… Autant ton article m'a donné l'eau à la bouche autant l'extrait m'a un peu refroidit. Il faut peu être que j'écoute d'autres morceau. Mais merci pour la découverte.

    +++

Laissez un commentaire