Justice @ Olympia (18/05)

Il y a une semaine à la même heure, j’étais à l’Olympia … j’abordais ce concert de Justice avec un peu d’appréhension. En fait, je les avais vu l’année dernière à la Cigale lors de la sortie du désormais classique « Cross ». Il y avait dans ce concert une telle fougue, une telle énergie qu’ils avaient parfaitement réussi à communiquer … je craignais donc de moins apprécier ce moment de live.
Après une bonne première partie pop rock de Das Pop, je n’attendais plus que le mur de Marshall. On entend les premières notes de « Genesis », la croix brille dans une salle obscure … le concert peut démarrer. Xavier et Gaspard apparaissent au bord de leur vaisseau de matos et déménage dès les premiers morceaux. Après avoir mis des côtés mes a priori, je dois reconnaître que le set proposé par le groupe est à 10 000 lieux de celui d’il y a un an. Ils ne se contentent plus d’enchaîner les morceaux de « Cross » (même avec talent), ils sont su utiliser tous les remix de leurs morceaux par leurs potos de l’electro. Chaque morceau est ainsi retravaillé, reconstruit et redécouvert avec une saveur différente mais toujours aussi agréable. Le morceau qui m’a frappé est le surdiffusé « DANCE » qu’ils ont enchainé avec le magique remix de MSTRKRFT.
Petit cours de rattrapage pour ceux qui ne connaissent pas ce remix génial …

Je n’ai pas toute la playlist du concert (si quelqu’un l’a d’ailleurs, n’hésitez pas à la laisser en commentaire) mais les originaux et les remix s’enchaînent avec une belle maîtrise. 
L’autre point qui m’a réellement impressionné par rapport au concert de juin dernier, ce sont les efforts faits sur le jeu de lumière. Des ampoules sont désormais incrustées dans les enceintes Marshall et dans l’ensemble du décor. On se rapproche de l’esthétisme 70’s, cher au clip de DVNO.
L’énorme point positif par rapport à l’expérience de l’an dernier est dans les deux rappels qu’ils ont fait. A la Cigale, après 50, 55 min de show, nous avions eu le droit à un « Venez tous à l’after, vous pouvez entrer gratos avec votre billet … ». Un foutage de gueule où il se sont pris pour des stars du rock et où ils ont balancé un gros doigt à leur public. L’affront est réparé lors du concert à l’Olympia où nous avons été gatés : deux rappels dont un avec leur superbe remix de « NY Excuse » de Soulwax.

Après environ 1h45 de live intense, les deux Justiciers tirent le rideau avec les applaudissements d’un public conquis. A mes yeux, ils ont grandement réussi le pari de proposer une belle alternative à leur live. Maintenant, vivement qu’ils retournent en studio pour nous concocter une belle suite à « Cross ».
(Pour tous ceux qui voulaient voir des vidéos de ce live, je suis désolé mais je n’en ai pas trouvé de propre. Soit le gars qui filme bouge, soit il est trop loin, soit quelqu’un braille par dessus la musique … dès que je trouve une bonne vidéo du live, je vous la poste.)

Laissez un commentaire