Best of 2008

Cette année a marquée par de grands albums. Mon bilan de l’année dernière était partagée entre le hip hop (Kanye West, Hocus Pocus) et l’électro (Justice, Boys Noize, Shinichi Osawa et Modeselektor). Celui-ci partira beaucoup plus dans tous les univers, je vous propose d’ailleurs de regarder les bonnes sorties de l’année dans chaque domaine et de finir par mon top 5 de 2008.
Hip Hop, don’t stop

Quelques révélations sont apparues cette année. Je pense à James Pants (« Welcome » sur Stones Throw) ou à J*Davey (« The Beauty In Distortion/The Land Of The Lost »). D’autres artistes ont confirmé tout le bien que l’on pensait d’eux (Beat Assaillant et son funky « Imperial Pressure », Black Milk avec « Tronic », Puppetmastaz avec « Takeover » et Blu avec « Johnson & Johnson« ). De bons disques des ténors du Hip Hop ont marqué cette tendance (« Seeing sounds » de NERD, Common et son flirt avec l’electro, « Universal Mind Control »).

A Soulful and Jazzy Year
Au rayon soul & jazz, nous avons eu le droit au magnifique deuxième album des berlinois de Jazzanova. Leur « Of All The Things » est une pure merveille. La tendance soul retro et contemporaine (lancée par Amy Winehouse) a été brillament poursuivie par deux personnes : Adele avec sa voix superbe et son « 19 » et Jamie Lidell avec « Jim ». Le jazz nippon avec Soil & Pimp Sessions et leurs trois membres, JAM, ont donné respectivement deux albums talentueux, « Planet Pimp » et « Just A Maestro ». La diva soul Erykah Badu a également fait un retour tonitruant avec son « New Amerykah Part One ».
Les inclassables

Voici un petit intermède fourre-tout dans ce bilan pour caler quelques albums qui ne rentrent pas dans les cases et qui font justement avancer le monde de la musique. Je passe rapidement sur l’incontournable « 808s & Heartbreak » de Kanye West (+ par ici). Squarepusher a sorti un nouvel album aussi expérimental que jubilatoire (comme à son habitude). L’OVNI pop du trublion canadien, Gonzales, fut également une des bonnes galettes de 2008. J’ai récemment découvert l’américain Girl Talk et sa leçon de samples « Feed The Animals » méritait d’être dans ce best of. Pour notre plus grand plaisir, Santogold a remué tous les genres en sortant son album éponyme.
Electro is The New Rock & Roll

Deux excellents albums de remixes m’ont énormément plus : celui de SebastiAn rassemblant beaucoup de ses anciens travaux et « The One+ » où Shinichi Osawa a invité ses potes à remixer le sublissime « The One ». Mr Oizo a sorti un disque électronique hors norme, détaché des tendances du moment, avec « Lambs Anger ». Louis La Roché avec son EP « The Peach », toujours disponible gratuitement, a montré sa filiation avec le son Daft Punkien. Toujours dans les EP, Surkin et Bobmo ont fait honneur à Institubes, respectivement avec « Next of Kin » et « 3000% Yes » et également leur morceau « Hoes Get Down » en tant qu’High Powered Boys. La tornade electro – 8bit, Crystal Castles, était également immanquable cette année. Le retour de la moitié de Black Strobe, Rebotini, avec « Music Components » a marqué l’electro minimale.
Rock The Beat

Le rock nous a également procuré quelques beaux moments cette année. Les Teenagers ont apporté leur touche avec le bon « Reality Check ». Les Ting Tings m’ont bluffé avec « We started nothing » et surtout en live aux Solidays. Mais l’album rock de l’année est à mes yeux le superbe « Intimacy » de Bloc Party. Ils s’améliorent au fur et à mesure des albums et celui-ci est incontournable.
You’re such a P.O.P.

Le courant qui m’a le plus marqué cette année est incontestablement la Pop. Pas une Pop mielleuse et fade mais un véritable courant musical riche, imprégné par de nombreux autres (rock, disco, electro, hip hop, …). Sébastien Tellier a démarré l’année de la plus belle des manières avec son ode à la sensualité, « Sexuality ». Le label Modular a beaucoup fait parler de lui : Ladyhawke « Ladyhawke » et Van She « V » sont succulents. Les anglais de Metronomy ont brillé avec « Nights out », M83 m’a fait planer avec « Saturday = Youth ». Mes deux albums Pop les plus marquants sont ceux de MGMT, « Oracular Spectacular » et de Lykke Li, « Youth Novels ».
My Favorite Things … for 2008

Jose James – The Dreamer

Incontestablement, l’album jazz de l’année tant Jose a fait l’unanimité parmi les fans de soul/jazz/hip hop et bien plus. Sa voix est superbe, les productions jazzy brillantes. En plus de l’album, je le remercie aussi pour sa prestation sur le « Little Bird » de Jazzanova …« nothing prepares me for your kiss ». Envoutant !!

Late Of The Pier – Fantasy Black Channel

Les anglais de LOTP (pour les plus intimes) ont conçu, avec Erol Alkan, une tornade Nu Rave. Imagines Justice ou Boys Noize qui aura mangé Radiohead. A mettre dans toutes les oreilles !!

Q- Tip – The Renaissance

2008 marque le grand retour du leader d’A Tribe Called Quest. « The Renaissance » porte bien son nom et offre une deuxième jeunesse à Q-Tip. Les productions de l’album sont épatantes et Q-Tip y pose sa voix nasillarde reconnaissable entre mille autres. Q-Tip, tu es le bienvenu à Paris l’an prochain !


Justice – A Cross The Universe & Planisphere

Comment passer à côté du live de Justice et du scandaleux documentaire qui va avec ? Imparable et tant mieux. L’album sent le pogo et fait ressentir l’énergie que dégage le groupe en live. Pour couronner le tout, Justice a également sorti « Planisphere » cette année, un electropera majestueux, prévu pour le défilé Dior. Sûrement leur plus belle production à mes yeux !


Rouge à lèvres – Démaquille toi

Le crew composé de Le 4 Romain, Grems, Disiz, Jonny, Charly, DJ Gero et KM3 a produit l’album hip hop que je souhaitais entendre cette année. Une sorte de « house de racaille », un Grems fidèle à ses ambiances sur Air Max et un Disiz comme on ne l’avait pas vu depuis longtemps.

Après ce post fleuve, je vous laisse entre de bonnes mains (celles de Rouge à lèvres et des Foreign Beggars) et vous donne rendez-vous demain pour un Best Songs of 2008 de B from LU et moi-même.

7 Commentaires

  • B from LU
    28 décembre 2008 23 h 24 min

    Bravo pour ce bilan ma foi complet et éclectique! Oui, il faut se congratuler entre collègues 🙂

    (Par contre, je n’aurais pas mis Justice et Sébastien Tellier dans les meilleurs…mais cela ne regarde que moi…)

    En tout cas, merci, shout outs to Ju!

  • JuBox
    28 décembre 2008 23 h 30 min

    Thanks Billy Boy.

    Allez file écouter plus de Tellier … http://www.deezer.com/track/248940

  • Soul Brotha
    29 décembre 2008 11 h 05 min

    Eh ben, c'est presque flippant tous ces albums en commun! ^^

    Ca fait super plaisir que tu cites des albums oubliés dans tous les bilans lus jusqu'ici comme James Pants, Johnson & Jonson et évidemment J*Davey (faire connaitre ce groupe est devenu mon cheval de bataille ^^). Certaines parles comme ça sont totalement passés à coté de la critique pour une raison à peu près inexplicable.

    Pour le reste, je suis d'accord sur la plupart des choses. J'ai en revanche pas trop accroché sur Adele, MGMT (je dois être le seul ^^) ou le dernier Gonzales (qui, je trouve, est un peu trop parti dans tous les sens).

    Et pour tous les trucs que tu cites et que je connais pas, je vais y jeter une oreille attentive. 🙂

  • JuBox
    29 décembre 2008 11 h 40 min

    Ca m’avait aussi bluffé quand j’avais vu tes best of de l’année.

    Après coup, je me suis dit que j’ai quand même oublié « Comme un enfant » de Spleen et « Pot of gold » d’Alice Russell mais bon, j’ai aussi dû en oublier plein d’autres. :p

    Sinon, chacun son J*Davey … perso, c’est Shinichi Osawa. « The One » était l’album de l’année dernière mais je m’en suis gavé cette année (merci last.fm de me l’avoir fait remarqué 😉 et je n’en suis toujours pas ecoeuré … même après l’album de remixes. Ce qui est génial avec cet album, c’est que plus je l’écoute, ma chanson préféré change à chaque fois. Finalement, je les aime toutes mais « Maximum joy » correspond bien à son titre. Je ne sais pas pourquoi je refais un discours pro-Shinichi mais ça fait toujours plaisir !
    http://www.deezer.com/#music/album/237296

  • Goonies' Council
    30 décembre 2008 23 h 20 min

    Perso, je n’aurais pas mis le Common mais le Nas et j’aurais rajouté The Black Kids, Does It Offend You Yeah, Vampire Weekend, Raphael Saadiq et Sia (mon cheval de bataille du moment). Sinon très beau bilan et tu m’a fait découvrir Shinichi Osawa donc merci …

  • JuBox
    31 décembre 2008 13 h 52 min

    Je maintiens quand même le Common car même s’il est vrai que ce n’est pas son meilleur album, il est loin d’être mauvais. Il montre son éclectisme et sait s’adapter à toutes les fusions avec le hip hop (soul, jazz, rock, electro).

    Pour le Nas, je n’ai pas du tout accroché. Il n’y avait justement pas grand chose de frais, à mon goût, dans son album pour attirer mon attention. Par contre, en live, j’ai pris une grosse claque pendant son show à Rock The Bells.

    Pour les autres groupes, je ne les connais malheureusement que de noms. Je prendrai le temps d’écouter un peu ce que j’ai loupé sur l’année. Merci pour les futures découvertes.

  • B from LU
    31 décembre 2008 15 h 39 min

    Perso, j’ai pas mal kiffé le dernier Nas, je trouve qu’il se démarque des autres albums avec des prods inattendues comme Hero, et j’apprécie particulièrement le côté « engagé et combatif » qu’on connait déjà chez Nasir Jones, comme dans les titres America, Sly Fox, N.I.G.G.E.R ou le visionnaire Black President.

    Franchement, un très bon album à mes yeux (mais peut être pas le meilleur album hip hop…)

Laissez un commentaire