The Wackness

Pour changer un peu, je vais parler de cinéma (vous inquiétez pas, ça a quand même un gros lien avec la musique ;-). Je vous recommande vivement d’aller voir Wackness, film sorti il y a à peine deux semaines. Je suis allé le voir hier et ce fut une bonne claque, le genre de bonne surprise comme on aimerait en avoir beaucoup plus au cinéma.
Merci allocine pour le pitch :
« New York, été 1994. Giuliani vient d’être élu et la ville vibre au son du Hip Hop. C’en est fini des cours. Dealer d’herbe officiel du lycée, Luke se sent hors-cadre. Pas de potes, puceau, des parents endettés et l’université au bout des vacances. De sa rencontre avec un psy, le docteur Squires, Luke a dealé de l’herbe contre des séances. Le docteur lui s’ennuie dans sa vie, son mariage s’effiloche, ses clients se raréfient et le temps passe trop vite (pour lui). Eviter l’effondrement, se sentir vivant, faire l’amour, gérer son blues, vendre son herbe, Luke Shapiro et le Dr Squires vont traverser l’été et la ville à la recherche d’aventures, de filles et d’un sens à leur vie. »
La réalisation est excellente, les acteurs sont bons (Ben Kingsley est énorme en psy accroc à la weed en pleine reconstruction personnelle), l’histoire est prenante et la bande-son, mes amis, est fabuleuse. Il y a tout mon « Golden Age of Hip Hop » avec tout le Hip Hop US qui est sorti en 1994 ou avant (« The World is yours » de Nas, « The What » de Notorious BIG et Method Man, « Can I Kick it? » d’A Tribe Called Quest, …). Bref, que du bon !! Sur fond de déclaration d’amour au hip hop et à toute la culture Ghetto blaster, ce voyage introspectif de Luke se déguste sans modération.
Voici la bande annonce, les plus observateurs reconnaîtront Method Man qui y tient un petit rôle.

Laissez un commentaire