Spleen, Baloji et Alice Russell @ La Cigale (05/04/08)

Le festival Bose Blue Note nous avait réservé une superbe affiche pour samedi dernier : Spleen, Baloji et Alice Russell.

Je débarqua à La Cigale dès la première partie : Spleen présentait quelques morceaux de son prochain album, « Comme un enfant », qui sortira cette année. Le mister nous a livré une intense performance de 30 minutes (malheureusement). Les nouvelles chansons me faisaient penser à du Tété (sûrement une touche folk plus marquée), Spleen a néanmoins gardé sa folie et sa spontanéité sur scène (il a fini sur scène torse nu, il est venu chanter dans la foule, il a fait monter une fille sur scène pour la draguer, …). Bon moment !

Baloji arriva ensuite pour la deuxième première partie. Un peu timide au départ, Baloji a mis un instant pour s’accaparer la scène (une ou deux chansons). Après cet instant, Baloji se lache et nous livre une excellente prestation. Une heure de concert permet d’avoir un bon aperçu live de son « Hotel Impala ». Le gros moment de sa performance fut bien sûr l’interprétation de « Tout ça ne vous rendra pas le Congo » : acapella pour le départ, partie hip hop lorgnant vers le rock et ambiance africaine pour la conclusion du morceau. Excellent, ce moment m’a bien marqué.

Alice Russell arrive enfin … j’étais curieux de voir son évolution depuis le concert à la Maroquinerie et je l’ai retrouvé souriante et charmante (comme la dernière fois). Alice apporte sur scène une fraîcheur et une bonne humeur qui se diffuse vers son public. Elle assura son rôle de Soul Jazz Lady avec talent. Son groupe lui a bien servi les compositions (mention spéciale au gars aux claviers qui s’est magiquement emporté sur quelques solos). Je dois reconnaître que l’aspect intimiste et chaleureux de la Maroquinerie m’a manqué au début du concert mais la jolie britannique a tellement ravi le public que l’échange fut intense. Les deux rappels nous permettront de le vérifier et de profiter de son excellente version de « Seven nation army » des Whites Stripes.

Je repars de la soirée ravi par ces belles prestations. Merci Bose, merci Blue Note et rendez-vous à l’année prochaine.

Je vous laisse avec la version de « Seven nation Army » d’Alice Russell (désolé, ce n’est pas celle de samedi mais je n’avais pas de quoi filmer) …



… et avec cette sublime version de « Rythm is love » de Keziah Jones avec notre compère Spleen, Yael Naim et Shinri. C’était lors d’un des 3 concerts « Carte blanche à Spleen » à la Fléche d’Or. Savoureux !!

1 Commentaire

  • Felixxe
    9 avril 2008 16 h 38 min

    J’ai également assisté à ce concert mais personnellement je n’ai apprécié ni Spleen ni Baloji. Du hip hop /rock/funk/variet’ assez bruyant, de plus la choriste de Baloji n’était pas dans le ton.

    Rien a dire sur Alice Russel sinon que c’était LE bon moment de la soirée. Super voix, sper charisme et super musiciens. Beaux solos de claviers effectivement.

Laissez un commentaire